conflit_frère_soeur

Les différents moyens de gérer le conflit entre frère et sœur

La rivalité entre frère et sœur existe depuis toujours, surtout si l’écart d’âge entre eux est élevé. Cependant, cela ne veut pas dire qu’ils ne s’aiment pas. Il existe plusieurs moyens de gérer ce conflit entre frère et sœur. Toutefois, afin de régler ce problème, il est indispensable de connaître l’origine de la dispute.

Les origines du conflit entre frère et sœur

Différentes raisons peuvent être la source du conflit entre frère et sœur. L’enfant peut manquer de confiance en lui. Il peut également chercher à attirer l’attention de ses parents, ou uniquement de son père ou de sa mère. Mais il peut tout simplement n’aimer pas partager. La différence de personnalités peut également être une source de conflit entre frère et sœur.

Par ailleurs, la jalousie peut représenter une autre cause de dispute entre frère et sœur. Elle peut se manifester par des signes d’agressivité, d’impatience, de désobéissance aux règles ou un changement d’habitude. Parfois, l’enfant peut même mordre, blesser ou pousser sa sœur ou son frère.

Les différentes façons de gérer un conflit entre frère et sœur

Pour gérer la dispute entre frère et sœur, il existe différentes manières de s’y prendre. Prenez le temps de rassurer chacun de vos enfants sur l’importance qu’ils tiennent respectivement dans votre vie. Par exemple, même si vous avez un petit bébé, l’aîné ne va perdre sa place pour autant. Toutefois, expliquez-lui que le plus jeune mérite plus d’attention.

Trouver du temps pour passer un moment avec chacun de vos enfants est aussi une autre manière de régler les problèmes entre frère et sœur. Évitez également d’avoir une préférence entre vos enfants. Aimez-les de la même façon. Néanmoins, dites-leur que chacun a ses propres exigences.

Pour gérer le conflit entre frère et sœur, ne faites jamais de comparaison entre vos enfants. Cela peut avoir une répercussion négative sur leur mentalité. Au contraire, encouragez-les. Aidez-les à développer leurs points forts respectifs.

Poussez vos enfants à s’entraider entre eux. Ne leur imposer pas que ce soit toujours l’aîné qui doit venir en aide au plus jeune.

Vous pouvez tout aussi bien devenir un exemple. En cas de conflit avec votre conjoint(e), ne haussez pas la voix. Réglez le problème dans le calme. C’est aussi le cas lorsque vous grondez vos enfants. Ne criez pas après eux. Sinon, ils vont vous copier.

Les comportements à adopter face au conflit de vos enfants

Le conflit entre vos enfants ne va pas cesser du jour au lendemain. Voici quelques comportements à adopter pour éviter que ça dégénère. Invitez vos enfants à extérioriser leur peur et à dire le fond de leurs pensées. Laissez-les exprimer leurs émotions. Toutefois, imposez certaines conditions. Par exemple, il ne faut pas insulter son frère ou sa sœur. Il ne faut pas non plus mordre, pousser ou frapper. Si votre enfant enfreint ces règles, demandez-lui de s’excuser auprès de sa sœur ou de son frère.

Face à un conflit de vos enfants, ne jouez pas à l’arbitre. Laissez-les régler leurs problèmes eux-mêmes. Toutefois, assurez-vous que l’un ne soit pas dominé par l’autre. Aucune violence physique ne doit être tolérée. Si c’est le cas, séparez-les. Demandez-leur de vous expliquer le problème et de chercher une solution ensemble.

Évitez de prendre parti. Punissez vos enfants ensemble. De cette façon, ils sauront qu’ils sont tous les deux fautifs.

Lorsque le calme revient, essayez de les conscientiser sur les conséquences de leurs actes. Par exemple, maintenant, ils ne jouent plus ensemble. Ils sont tristes.

Au cas où vous n’arrivez pas à régler le conflit entre vos enfants, adressez-vous au CLSC (centre local du service communautaire) de votre territoire. Il pourra vous indiquer un professionnel ou un spécialiste du comportement pour vous aider.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *